La génétique influence la forme de votre corps et peut vous empêcher de maigrir des cuisses

Nous ne sommes malheureusement pas tous égaux devant la prise de poids et, au même titre que certaines personnes naissent grandes et d'autres petites, la prise de poids ne va pas se répartir uniformément sur le corps en fonction des individus. Souvent, c'est l'hérédité qui détermine si votre prise de poids sera localisée à un seul endroit ou répartie uniformément.

Types morphologiques

illustration silhouettes obesiteIl existe trois types morphologiques principaux : Ectomorphe, Mésomorphe et Endomorphe. Vous appartenez plus ou moins à l'un des trois de manière héréditaire, et c'est justement cette hérédité qui conditionne la manière dont le poids va se répartir sur votre corps. Sur le schéma, vous pouvez voir les caractéristiques exagérées de chaque type morphologique.

Rassurez-vous, vous pouvez avoir le type Endomorphe et ne pas être en surpoids. Cependant dans votre cas, la génétique ne joue pas en votre faveur et vous aurez tendance à prendre facilement du poids au niveau du ventre, des hanches et du haut du corps. Il sera plus difficile pour vous de perdre du ventre et de voir disparaître la culotte de cheval, vous aurez par contre l'avantage d'avoir les chevilles fines.

Si vous avez le type Mésomorphe, votre prise de poids se répartira uniformément sur le corps, ce qui peut sembler être un avantage notamment pour retrouver un ventre plat, mais vous aurez plus de mal à réduire la taille de vos chevilles et la largeur de vos cuisses.

Le type Ectomorphe, généralement mince, ne posera aucun problème pour perdre du ventre mais présente un inconvénient majeur : si vous prenez de la culotte de cheval, il sera extrêmement difficile d'éliminer la cellulite sans devenir très maigre du haut du corps ou des jambes.

Le métabolisme joue lui aussi un rôle très important dans la prise de poids. Il est très différent selon les individus.

Une partie de notre métabolisme est « héréditaire ». On connaît un peu mieux aujourd'hui les mécanismes d'hérédité, mais on ne sait pas encore exactement quels gènes sont responsables du surpoids. Il est cependant évident que des prédispositions existent et que, malgré un régime adapté, vous pouvez mettre plus de temps à atteindre votre objectif de poids idéal.

Ces prédispositions signifient qu'avec un mode de vie totalement équivalent, avec les mêmes caractères physiques (taille, âge, sexe ), la même activité physique et la même alimentation, la prise de poids ne sera pas la même suivant les personnes. La génétique (propre à chaque personne) définit le métabolisme de base qui sera plus ou moins actif et plus ou moins dépensier en calories selon les personnes.

Au niveau de la transmission parents/enfants, voici ce qui ressort de différentes études :Think 74951795 Marc Debnam

  • Avec 1 parent en surpoids, les enfants ont 40 % de risques d'être en surpoids,
  • Avec 2 parents en surpoids, ce risque monte à 80 %.
Ces chiffres ne signifient pas que les enfants issus de parents en surpoids seront obligatoirement eux-même en surpoids, mais ils auront des prédispositions et devront donc davantage surveiller leur alimentation tout au long de leur vie.

 

 


Pour en savoir plus : maigrir en 4 semaines - compléments alimentaires - maigrir vite et bien - les interdits pour les cuisses - 4 etapes pour maigrir - les protéines pour maigrir - nouvelle alimentation pour maigrir des cuisses - sports pour les cuisses - cuisses plus fines - programme cuisses fines - recommandations sports - maigrir facilement - sports pour maigrir - alimentation pour les cuisses - activité physique pour les cuisses - éliminer la cellulite - les raisons médicales au niveau des cuisses - astuces pour améliorer votre alimentation - astuces du quotidien pour les cuisses - astuces contre les jambes lourdes


 

×
e-book gratuit

Pour recevoir gratuitement votre e-book sur les secrets des régimes qui fonctionnent, inscrivez-vous ci-dessous :